Les bas de contention sont redoutés, mais ils sont indispensables pour échapper à des problèmes secondaires et bien choisis, ils ne sont pas si terribles

La première fois que l'on m'a parlé de bas de contention, j'ai eu la réaction horrifiée typique d'une jeune femme, se disant qu'à 40 ans elle allait pouvoir renoncer à vie aux jolies jupes et à la féminité pour ressembler à une mémé. Pour faciliter les choses, les premiers bas que l'on m'a prescrits étaient comme la majorité avec une bordure de type « auto-fixante » siliconée. En deux jours j'y ai fait une réaction allergique intense, j'avais la marque de la bande silicone en relief rouge et boursoufflé tout autour des cuisses – c'est très seyant comme vous pouvez l'imaginer et de plus c'est très, mais alors vraiment très douloureux. Vu les croûtes que cela laisse, vous avez en prime le tatouage tribal gratuit pour un bon moment. J'ai gagné le droit de racheter illico une autre paire, tout en sachant que celle-là ne serait pas remboursée, la caisse de maladie ne prenant en charge qu'une paire de bas tous les 6 mois (c'est au Luxembourg). 130 euro à payer de sa poche alors que les bas sont clairement absolument nécessaires pour éviter des grosses complications, c'est indécent de la part des caisses.

Quel classe de compression et comment cela fonctionne t'il?

Pour les personnes ayant fait des thromboses et embolies, on prescrit des bas de classe II allemande, ce qui correspond à une compression moyenne donnée en millimètres de mercure à 25,1 – 32,1mmHg au niveau de la cheville. Attention, selon les pays les classes portent des numéros différents, en France cette classe II devient une classe III et est légèrement plus serrée (très peu, je porte les deux versions), il y a de quoi devenir chèvre, vive l'Europe. Les bas de classe II française sont insuffisants pour vous protéger des thromboses (dixit mon médecin que j'aurai bien aimé convaincre de diminuer la contention).

Les bas sont un produit hautement technique, très serrés au niveau de la cheville leur pression décroit au fur et à mesure que l'on remonte. Les bas réduisent le diamètre de vos veines en les comprimant, le sang circule plus vite vers le coeur. De cette façon, vous risquez moins de faire des thromboses et empêchez la formation d'ulcères variqueux. Il y a aussi des contre-indications de la thérapie de compression, donc ne décidez jamais de la mettre en place sans avoir auparavant consulté votre médecin traitant.

Le style des bas

Le problème du style va surtout se poser pour les femmes, quoique je me demande comment un homme assez poilu va pouvoir enfiler les bas sans se faire une épilation au passage, aie.

Les bas que l'on vous prescrira vont en général jusqu'à mi-cuisse, sachant que j'ai pu tester les mi-bas qui s'arrêtent sous le genou avec bonheur (du moins certains, car j'ai aussi trouvé des instruments de torture). Comme il ne faut pas tirer sur le bas en le mettant sous peine de contrecarrer l'effet constricteur, si les mi-cuisses vous semblent trop courts pour vos jupes (c'est vraiment limite si elles sont moins d'une main au-dessus du genou), optez pour la version longue. Les collants ne sont pas recommandés, d'abord parce qu'ils vont vous faire macérer au niveau de l'entrejambe, puis parce qu'ils ont une fâcheuse tendance à descendre. J'ai demandé à de nombreuses utilisatrices comment elles font avec les collants, un bon pourcentage portait au-dessus une culotte gainante genre « cuirasse » pour les maintenir en place, génial.

Les premiers bas dont j'ai bénéficié étaient chers, horriblement épais et tout sauf naturels, du coup je n'ai porté que des pantalons pendant un an. J'ai donc cherché partout un produit plus esthétique et... bingo ! Il y a effectivement une marque qui commercialise des bas qui tiennent leurs promesses, ils sont aussi jolis sur vous que sur leurs photos. La matière est de loin plus douce et plus agréable que mes premiers bas (pourtant ceux-ci se font une publicité monstre avec leur soi-disant douceur entretenue par un spray hors de prix à utiliser quasiment à chaque lavage) et miracle, sur les jambes ils ressemblent à des bas normaux, juste un peu plus opaques mais très brillants. Vous trouverez des photos dans l'album, vous pouvez aussi aller voir directement le produit dont je parle (je n'y gagne rien du tout, même pas leur considération), le bas Elegance sur le site Mediven belge en cliquant ici. Je vous demande encore une fois votre attention totale mesdames: cette marque vend des bas de design différent selon les pays. En Allemagne les Mediven Elegance seront effectivement très brillants (la paire à environ 130 euro avec la bordure silicone, mais cette fameuse bordure coûte la moitié du prix du bas ! Donc si vous achetez le même bas avec une bordure tricotée à utiliser avec un porte-jarretelles, il vous reviendra à 65 euro...), mais en France le Mediven Elegance Platinum est moins brillant, beaucoup plus naturel, à peine différenciable d'un bas normal et summum, je le trouve en magasin spécialisé pour 53 euro la paire. Par contre pas moyen de le trouver sans silicone côté français. Vous avez tout intérêt à aller chez un vendeur spécialisé car il faut impérativement qu'il prenne vos mesures pour que vous connaissiez la bonne taille de bas à commander, sur le Net vous aurez une petite différence de prix qui sera vite rognée par les frais d'envoi. Pour votre information, il existe des mi-bas faits pour la pratique sportive, ils comportent une majorité de coton et semblent indestructibles. Je les trouve très pratiques et confortables. Voyez ici (site allemand, le produit n'est pas sur le site en langue française).

J'ai une grosse critique envers les mi-bas de marques françaises que j'ai acheté pour les essayer. J'ai une paire en microfibre et une paire d'une autre marque avec une majorité de coton, les deux évidemment en classe III. Les deux produits ont le même défaut que je n'ai pas encore rencontré chez la concurrence allemande: ils ont des pieds beaucoup trop courts et trop serrés! Il ne faut pas exagérer, je chausse du 35 1/2, alors que personne ne vienne me dire que les pieds doivent être trop grands pour ces bas, pourtant j'ai les orteils littéralement écrasés, un point de pression sur le gros orteil, juste en dessous de l'ongle et un deuxième point de pression sur l'arrière du pied, au niveau du tendon. On ne s'en rend compte que lorsque l'on ne bouge pas continuellement, par exemple assise au bureau. La douleur devient insoutenable. Pour moi c'est un énorme défaut du à une mauvaise conception. Les bas Mediven ont des pieds nettement plus longs même en petite taille et l'emplacement des orteils est fabriqué différemment, bien plus large que le reste et dans un tricotage qui permet une meilleure respiration du pied. Je n'ai jamais eu de problèmes de douleur quelconque en les portant.

Vous trouverez des liens vers les sites des fabricants dans la rubrique Liens et des photos de produits dans l'album, afin de vous montrer qu'il ne faut pas se faire de soucis, on peut être féminine et jolie avec les bas et il existe des bas faits pour les hommes, indétectables, exactement comme des chaussettes normales.

Les avoir c'est bien, arriver à les enfiler, c'est mieux

Le problème avec les bas, c'est de les enfiler. Les premières fois, j'ai mis plus de 20 minutes, j'étais en nage et épuisée. Je me suis dis que je ne m'en sortirai jamais jusqu'au jour où un des infirmiers qui venait me piquer du sang à domicile tous les deux jours m'a montré comment il fallait s'y prendre.

Règle n°1 : Avant d'enfiler tes bas, au moins 10 minutes les jambes surélevées tu seras

Le meilleur moment pour enfiler les bas c'est le matin, avant même de se lever. Si vous devez pour une raison sérieuse les mettre après vous être levé(e), vous aurez gagné le droit de vous allonger à nouveau ou de vous asseoir une dizaine de minutes les jambes surélevées. Ceci est très important. En été, par grandes chaleurs, ne pensez même pas pouvoir les enfiler plus tard, il y a de grandes chances pour que les jambes aient gonflé et rendent l'opération impossible. Alors dites vous que malgré l'envie pressante de filer aux toilettes, l'esprit est plus fort que la vessie et les bas passent en premier. D'où on conclu qu'il faut les poser à côté du lit le soir.

Règle n°2 : De gants tu t'aideras

S'il y a un point sur lequel tout le monde est d'accord, c'est de porter des gants pour faciliter l'enfilage. D'abord cela protège le bas en lui évitant une rencontre intempestive et potentiellement ravageuse avec vos ongles, ensuite cela permet un meilleur passage du pied. Mediven recommande d'utiliser des gants en caoutchouc de type « vaisselle ». Franchement, il y a mieux. Procurez-vous une paire de gants en coton blanc (on en trouve en parfumerie et ceux de chez Body-Shop sont impeccables pour cet usage). Ces gants vous serviront à mettre et retirer vos bas. Je pars du principe que vous avez compris de vous même qu'il est plus que déconseillé de laisser des bagues, bracelets ou montre pour mettre vos bas.

Règle n°3 : Sur les bas tu ne tireras

Les bas sont à vos mesures et ils ont une pression bien définie selon l'endroit. Elle sera plus grande en bas et décroît en montant. Si vous enfilez vos bas en tirant dessus, vous allez fausser la pression exercée et donc l'effet obtenu. Vous trouvez qu'ils ne montent pas assez haut? Prenez la longueur supérieure au prochain achat.

Règle n°4 : De la bonne technique tu useras

Pour ne pas commencer la journée par un gros stress et une suée, suivez les conseils suivants pour enfiler vos bas après avoir mis les gants :

  • le bas doit être complètement retourné (face interne à l'extérieur)

  • repérez la partie médiane du talon que l'on voit nettement, elle fait un renflement

  • retournez tout le pied jusqu'à cette partie du talon (enfoncez le bout du bas, là où se trouveront vos orteils à l'intérieur du bas jusqu'à ce que vous ayez dans la main le talon)

  • le talon placé vers le sol et vers vous, enfoncez vos pouces dans l'ouverture et tirez fortement vers l'extérieur, enfilez votre pied dans l'ouverture jusqu'à ce que le talon du bas de contention coincide avec votre talon

  • vous allez maintenant pouvoir attraper la couche supérieure du bas au niveau de vos orteils et la faire passer par dessus le talon pour couvrir la cheville, faites passer le reste du bas dans la foulée sans toutefois le mettre en place

  • contrôlez que le pied est mis correctement et qu'il n'y a pas de plis qui vous couperaient la circulation et vérifiez bien la position du talon et de la cheville

  • il ne vous reste plus qu'à prendre le reste du bas dans chaque main et de le dérouler le long de la jambe sans tirer

  • vérifiez pour finir qu'il n'y a pas de plis en lissant le bas sur la jambe

  • il ne vous reste plus qu'à le fixer si vous utilisez un porte-jarretelles.

En étant bien réveillée, cela prend 5 minutes.

Soigner la matière et les jambes

Les bas rendent nécessaire une bonne hydratation de la peau au niveau des jambes et des pieds. Comme de toute façon vous allez prendre l'habitude de vous doucher le soir, profitez en pour vous tartiner généreusement les gambettes et les pieds avant de vous coucher. Si vous avez le temps de vous rallonger une dizaine de minutes le matin et que vous voulez enfiler vos bas peu de temps après avoir appliqué une crème hydratante, je peux vous conseiller celle qui arrive à me faire passer mes démangeaisons en un temps record, la Dream Cream de Lush.

Les bas sont chers, il faut donc les soigner en conséquence. Votre vendeur vous dira de les laver tous les jours, à chaque fois que vous les avez portés. Cela peut sembler un peu beaucoup, mais la raison est que la transpiration et les graisses qui restent sur le bas après que vous les ayez retirés altèrent peu-à-peu la matière. Les laver à chaque fois est donc une façon de les protéger. Ne vous faites pas avoir en achetant un produit spécialisé très cher, un simple shampoing pour bébé fait parfaitement l'affaire, les personnes qui ont une peau sensible pourront se fournir en magasin bio et prendre un savon liquide pour les mains vendu au litre. Remplissez votre lavabo d'eau froide, un petit jet de savon, plongez y les bas (qui sont de toute façon toujours sur l'envers quand ils ne sont pas sur vos jambes), touillez un peu, rincez bien et essorez en appuyant sans tordre. Il suffit ensuite de les placer sur une serviette que l'on replie puis que l'on roule en escargot pour aspirer le trop-plein d'eau et le temps que vous vous brossiez les dents, ils seront juste humides. Enlevez les de leur serviette et utilisez un cintre à pinces caoutchoutées pour les suspendre jusqu'au matin. Le tour est joué. Attention à ne pas laver les bas foncés avec les clairs, ils déteignent. De plus, si vous les lavez à la machine, mettez les dans une taie d'oreiller ou un sachet protecteur.

Vous avez des astuces, n'hésitez pas à les partager !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×