Les phlébites et les thromboses – Un peu de vulgarisation

J'ai vu souvent dans des forums (et parmis les personnes qui s'inquiétaient gentiment de mon sort) une erreur commune, on mélange gaiement deux problèmes distincts. Le dialogue donne à peu près ceci :

- tu as eu quoi?
- une thrombose
- tu veux dire une phlébite!

Eh bien non, pas une phlébite, une thrombose et ce n'est pas la même chose.

La thrombose

Un caillot sanguin (on appelle cela un thrombus) est le produit final de la coagulation. Celle-ci est une réponse normale du corps à un traumatisme : vous vous coupez en faisant la cuisine (aie), vous allez commencer par saigner puis le système de coagulation va se mettre en marche et le sang va s'arrêter de couler, il y a formation d'une croûte. La protection du corps a impeccablement fonctionné.

Dans le cas de la thrombose, le thrombus va se développer à l'intérieur d'un vaisseau comme conséquence de l'agrégation des plaquettes qui vont former un amas et de l'activation du système de coagulation humorale. Ce caillot peut faire suite à un traumatisme (coup...) mais aussi être pathologique (suite à une maladie qui vous rend thrombophile, comme une mutation du Facteur V de Leyden).

La thrombose est donc le résultat de la formation d'un thrombus (caillot) obturant un vaisseau sanguin.
Selon l'endroit où elle se trouve, elle est dite "superficielle" ou "profonde", la première ne portant pas à de graves conséquences, par contre la thrombose veineuse profonde peut provoquer des embolies pulmonaires ou un AVC (accident vasculaire cérébral) si le thrombus se détache et part dans le flux sanguin. N'hésitez pas à aller voir la superbe animation sur le site Movie Santé.

Un thrombus peut se créer à la suite de :

  •  
    • une lésion de la paroi de la veine (ou de l'artère)
    • une stase (ralentissement de la circulation) ou turbulence sanguine
    • une hypercoagulabilité pour une raison héréditaire comme le Leyden V ou acquise (pour les femmes après l'accouchement, maladies cancéreuses...).

Evolution du caillot

  • il peut se dissoudre spontanément par un processus enzymatique naturel, on nomme cela la fibrinolyse

  • avec moins de chance, il peut se détacher et migrer en suivant le flux sanguin jusqu'au moment où il atteind un vaisseau de diamètre plus petit que lui , alors il se retrouve bloqué, ce qui donne une embolie. Selon le lieu où s'est formé le caillot, il peut provoquer un AVC.

  • il peut changer de structure, des cellules dites fibroblastiques l'envahissent et une fois que les cellules sanguines sont dégradées, il reste une pelote fibreuse définitive.

  • il peut aussi se calcifier (au moins il ne bougera pas).

Qu'il soit artériel, veineux, blanc (comprenant des plaquettes et des globules blancs) ou rouge (avec des globules rouges), vous aurez compris que le caillot n'est jamais une bonne chose.

Voyez les photos dans l'album.

La Phlébite

C'est l'inflammation d'une veine profonde, touchant généralement les membres inférieurs et en général liée à une thrombose. La gravité des phlébites tient à la possibilité d'un déplacement du caillot qui peut migrer jusqu'au coeur et venir ensuite obstruer une artère des poumons (embolie pulmonaire). Une paraphlébite, ou phlébite superficielle, est l'inflammation d'une veine superficielle ; elle est beaucoup moins préoccupante.

Vous l'aurez compris, vous pouvez avoir une thrombose sans pour autant avoir une inflammation, donc une phlébite, par contre la phlébite inclus une thrombose (pour certains elle en est la cause, pour d'autres la conséquence).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site
Facture en ligne

×