Vivre avec une allergie à la caséine du lait (les protéines du lait)

Les produits laitiers... pas toujours vos amis pour la vie

Quand je vois la publicité "les produits laitiers sont vos amis pour la vie", j'ai un moment d'énervement profond.

En effet on m'a diagnostiqué début 2011 une allergie à la caséine du lait, en français compréhensible cela correspond à une allergie aux protéines du lait. Suite à cela, j'ai lancé des recherches multiples pour trouver quel est le problème et comment m'en sortir sans aucun produit laitier. Quelle n'a pas été ma surprise de trouver qu'en fait il y a de nombreux pays où l'on considère que le lait de vache n'est pas bon pour les humains (c'est un fait qu'il est indigeste). Aux Etats-Unis il y a même des regroupements qui sont anti-lait. Je ne vais pas m'étendre sur ce sujet, mais en recroisant les informations trouvées dans le monde entier, les sites sont d'accord pour dire que le lait de vache est prévu pour les veaux et pas pour les humains (d'ailleurs si c'était différent, vous pourriez faire grandir vos nourrissons au lait de vache).

J'ai été bien plus étonnée d'apprendre qu'en fait le point qui me causait le plus grand problème (comment vais-je pouvoir prendre du calcium sans produits laitiers) était le plus simple à régler: oui il y a beaucoup de calcium dans le lait, mais... il n'est pas facilement assimilable par votre corps. Du coup la pub faite pour le lait est du marketing destiné à vous le vendre, on nous prend pour des idiots une fois de plus. Il y a plus de calcium assimilable dans les légumes verts, avec un champion toutes catégories: le basilic. Le hic étant que mon tour de piste a révélé que là où vous allez trouver le plus de calcium, vous allez aussi avoir la vitamine K et pan avec vos anticoagulants.

Des amis ont pu me donner des informations fondées sur les aliments riches en calcium, si cela vous intéresse, je vous mettrai plus d'informations en ligne. 

Je ne sais pas si l'arrivée de cette allergie est en rapport avec mes médicaments, anticoagulants etc. Mon doute est sérieux, le déclenchement de l'allergie colle au cadre du déclenchement du Leyden V, mais je ne peux pas en être certaine.

Caséine et lactose

Le lactose est dit de façon simple un sucre du lait, comme le fructose est celui des fruits. On peut être intolérant au lactose et fort bien supporter la caséine. J'ai entendu à tout bout de champs quand je demandais où trouver des produits sans lait dans les magasins "ah mais nous avons tout un rayon de produits sans lactose"... A chaque fois réexpliquer gentiment que je ne suis pas allergique au lactose et que leurs produits c'est non merci pour moi...

Qu'est-ce donc que l'allergie à la caséine? Que provoque t'elle?

La caséine est l'une des protéines du lait. On la trouve littéralement partout où un produit contient du lait, sous quelque forme que ce soit et de quelque mammifère ce lait soit originaire (non, le lait de chèvre n'est pas adapté pour nous). On trouve plus d'enfants allergiques à cette protéine, mais un traitement médical permet de contrôler le problème et de les désensibiliser, ceci n'est plus possible chez un adulte. Rares sont les adultes touchés parait-il, mais si cela reste comme pour moi non-découvert car personne n'a l'idée de faire le test (une simple prise de sang), le taux de personnes atteintes et non reconnues en tant que telles doit être très important.

La difficulté pour relier l'allergie à ce qui l'a provoquée est due au fait que les symptômes peuvent être très divers et le déclenchement peut se faire quelques secondes, minutes, voir même 24 heures après l'ingestion d'un produit contenant de la caséine. 

Les effets connus sont différents selon les personnes:

  • Une éruption cutanée (petits boutons purulents) qui peut se transformer en eczéma
  • Un gonflement au niveau du visage, accompagné d'un rougissement et de démangeaisons et sensation de brûlure
  • Un rougissement au niveau de la poitrine et de la gorge
  • Une diarrhée persistante accompagnée souvent de fortes crampes très douloureuses, parfois des vomissements
  • De l'essoufflement, une respiration sifflante
  • Chute de pression artérielle avec éventuellement un évanouissement
  • De la fièvre
  • Des maux de tête
  • Une sensation de raideur et des douleurs
  • Cela peut aller jusqu'au choc anaphylactique.

Effectivement j'ai les symptômes cutanés et j'ai plus souvent qu'à mon tour été pliée en deux de douleur avec des diarrhées terribles, mais celles-ci se sont déclenchées après arrêt des produits laitiers. Je suppose que j'ai ingéré des petites quantités cachées là où on ne les attend pas (sauces tomate du commerce...). Les inflammations sont douloureuses et mettent longtemps à disparaitre. Il suffit d'un petit peu de beurre dans un plat mangé au restaurant et c'est fichu. Le test a donné que j'ai une allergie de niveau 2 sur une échelle de 1 à 3.

La caséine... je la trouve où?

Au moins la question est très simple et la réponse aussi: partout où il y a du lait ou un dérivé de ce lait, de quelque origine qu'il soit. Vache, chèvre, brebis... cela ne fait aucune différence. Les produits sans lactose sont tout aussi pleins de caséine que ceux avec le lactose, ils sont donc autant à éviter. 

Réfléchissons un peu ensemble: lait et ses dérivés

  • fromages
  • beurre
  • crème
  • petit-lait
  • yaourts
  • glaces

Mais aussi:

  • biscuits (il y a du beurre dedans)
  • gâteaux
  • de nombreuses soupes
  • sauces
  • plat préparés
  • sandwiches
  • pain de mie
  • pain brioché
  • toutes les crèmes
  • le chocolat
  • beaucoup de confiseries
  • les pralines
  • les pâtes à tartes prêtes à l'emploi (incluant les pâtes à pizza qui normalement ne contiennent que de l'huile d'olive)...

Là où c'est plus coton, c'est que les industriels utilisent la caséine dans énormément de produits, ce qui fait qu'en tant qu'allergique vous devez vous promener avec une loupe pour tout tout tout vérifier et vous finissez par ne plus acheter que les produits que vous connaissez comme sûrs.

Et maintenant que faire?

Une seule chose à faire, éviter tout produit laitier. Remplacer le lait par des produits sans danger, ce qui se révèle très difficile au départ. Il faut trouver les produits qui peuvent remplacer par exemple le beurre, le lait ou la crème et aussi où l'on peut les acheter.

Les recettes, une entraide bienvenue

La difficulté est aussi de revoir des recettes pour pouvoir se faire plaisir et se nourrir sainement, sans produit laitier. Je lance donc un appel à celles et ceux qui ont de bonnes idées, j'ouvre ici un forum de recettes adaptées car ce site est avant tout fait pour aider bénévolement.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×