Facteur V de Leyden et AVION

Auteur  
# 08/01/2011 à 15:36 AB
Bonjour à tous,

tout d'abord merci à la créatrice de ce site, car il apporte des éclairages certains que j'avais parfois du mal à récolter jusqu'à maintenant.

Je suis également porteuse d'une mutation du facteur V de Leyden. J'ai 26 ans 1/2, et déjà 2 thromboses veineuses profondes sur membres inférieurs, ainsi qu'une thrombose superficielle sur membre supérieur à mon actif.

Comme bon nombre d'entre vous, j'essaye de trouver un équilibre entre démarches de prévention et quotidien valable.

Aujourd'hui, ma question est la suivante :
Avez-vous déjà pris l'avion sur de longues distances (>7h de vol), avec injection d'anticoagulants ?

En effet, je souhaiterais prendre l'avion cet été pour une destination lointaine. Pour cette raison, mon médecin vasculaire souhaite me mettre sous AVK à l'aller et au retour de mon voyage. Je peux me faire des injections moi-même. Pas de problème pour celle de l'aller, car je peux la faire chez moi.

Cependant, comment faire pour l'injection retour ? Voici mes interrogations :
- Comment faire si je ne peux conserver mon injection dans de bonnes conditions (de température notamment) pendant mon séjour à l'étranger ?
- Que faire si ma seringue se brise dans mes bagages en soute ?
Vous me répondrez qu'il est préférable de l'emporter en soute. Or, cela est très compliqué du fait des systèmes de sécurité sévères. Aujourd'hui, personne n'a réellement pu me donner de réponse. La compagnie aérienne me demande de prendre la seringue en photo, afin de monter un dossier médical. Ceci dans le but d'être tranquille aux contrôles. Or, ils auraient besoin de cette photo avec 6 mois d'avance !!! Impossible de se procurer cela autant de temps avant son utilisation.
- Admettons que je n'aie plus de seringue retour une fois à l'étranger. Les ordonnances françaises ont-elles une valeur dans les autres pays ? Les médicaments portent-ils le même nom ? Sont-ils disponibles dans les pays moins développés ?
A ce jour, mon médecin hématologue s'est essayé à une traduction douteuse d'ordonnance, mais j'ai bien peur que cela n'ait absolument aucun sens...

En bref, si vous avez déjà pris l'avion dans ce même contexte, je veux bien lire vos témoignages !

Merci beaucoup !!!

AB
# 08/01/2011 à 15:39 AB
Erratum :

- "Vous me répondrez qu'il est préférable de l'emporter en soute" -> Je voulais dire en cabine
# 08/01/2011 à 17:21 Nathalie - Modératrice du site
Bonjour,

félicitationss déjà de penser à l'avance aux problèmes qu'un voyage en avion peut engendrer pour vous, tout le monde n'en est pas conscient, loin de là. En effet cela peut être problématique de transporter l'héparine en seringues, quoique les diabétiques doivent aussi transporter ce genre de chose et ils prennent l'avion avec (certainement avec l'insuline en cabine, puisqu'ils en ont besoin avant/après les repas). Cela doit donc être jouable avec une ordonnance médicale claire et multilingue (au moins en anglais). Je pense que ce qui intéresse la compagnie aérienne, c'est la taille de la seringue et de l'aiguille, pas que cela soit exactement cette seringue. Mettez une règle millimétrée à côté pour qu'on voit bien que ce ne peut pas servir d'arme. Ce qui me pose plus de problème, c'est la température. L'héparine n'a plus besoin d'être gardée au réfrigérateur de nos jours, mais des températures élevées ne lui conviennent pas non plus.

Il existe aujourd'hui une nouvelle molécule utilisée en comprimé et qui est déjà donnée aux patients à risque en cas d'opération prévue. Il ne s'agit pas d'AVK, donc pas de prise de sang à faire pour contrôle. Renseignez vous auprès de votre médecin.
# 07/02/2011 à 19:43 AB
Merci beaucoup pour votre réponse. Avez-vous davantage d'information sur cette nouvelle molécule dont vous parlez ?

En vous remerciant.
# 07/02/2011 à 23:10 Nathalie - Modératrice du site
Il s'agit du Rivaroxaban, un inhibiteur du facteur Xa. Il est déjà utilisé en lieu et place des piqûres d'héparine pour les personnes opérées au niveau des genoux et des hanches pour éviter les thromboses post-op et il a montré une efficacité supérieure à l'héparine (Turpie AG, Lassen MR, Davidson BL, et al. (May 2009). "Rivaroxaban versus enoxaparin for thromboprophylaxis after total knee arthroplasty (RECORD4): a randomised trial". Lancet 373 (9676): 1673–80).

Pour le moment, ce médicament n'est pas utilisé autrement que dans les cas nommés ci-dessus, mais il est pensable que pour un voyage en avion, il puisse être utilisé en remplacement de l'héparine en injections.
# 08/02/2011 à 20:13 AB
Une nouvelle fois, merci Nathalie pour votre réponse.

Je prends bonne note, et je parlerai de cette molécule à mon médecine vasculaire à ma prochaine consultation.

Si elle m'est prescrite pour un voyage en avion, pour sûr que je vous tiendrai au courant sur le forum !

AB
# 12/04/2011 à 10:41 marie-hélène
Je suis aussi porteuse du facteur V leiden et je voyage régulièrement en long courrier.
Je n'ai jamais eu aucun problème pour passer les contrôles de sécurité avec les seringues. Eventuellement, une attestation médicale peut être un plus mais jamais, on ne m'a posé de questions à ce sujet. je mets les seringues dans un sachet plastique avec les produits liquides... et j'en mets aussi en soute au cas où j'en casserai une :-)
Sur place, je les transporte dans ma valise, elles ne doivent pas être conservées au frigo et avant de prendre l'avion du retour, je me fais une piqûre dans l'aéroport avant de monter dans l'avion (J'ai toujours peur que l'avion soit retardé de plusieurs heures et que la piqûre ne couvre plus la totalité du vol.
Profitez-bien de votre voyage!
# 17/05/2011 à 14:15 Brigitte du 68
Bonjour à tous, je souhaite rentrer en contact avec des personnes qui sont comme moi porteuses du facteur V.
D'avance merci
# 04/08/2011 à 12:33 Sylvaine du 83
Bonjour à Tous,

Ayant eu un infarctus, un petit AVC et une thrombose veineuse au bras droit, il en a été déduit que j'ai une hypercoagulation.

Je prends actuellement de la coumadine et je me demandais ce que j'aurais comme réaction si je prenais l'avion grande distance et petite distance.

Est ce que je suis obligée de me faire les piqures dans le ventre à chaque fois?

Merci pour votre réponse
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×