Vacances en terrain connu (deuxième partie - Les bords d'eau douce)

Vacances douces et studieuses

Les vacances sont devant la porte, le meilleur moment de l'année. Trois semaines de douceur de vivre, les orteils en éventail. Partout l'on me demande "alors, tu pars où?". Eh bien je ne pars pas, ce qui me vaut des regards hébétés et des bouches ouvertes qui ne disent plus rien à part "ah bon?" et encore, cette dernière réaction est réservée aux personnes franchement communicatives. Faut-il donc partir à Touriste-sur-Mer pour profiter de ces journées et de ces soirées à venir? Dois-je me mêler aux ceusses qui font la crêpe sur la plage, tartinés de machins collants qui sentent la noix de coco et l'huile rance et panés au sable sale? Cela ferait-il donc de moi une personne triste, n'aimant pas la vie que de ne pas chercher à aller barboter dans des eaux douteuses et surpeuplées, que de n'avoir pas envie de me battre pour obtenir des sandwichs de qualité moyenne à des prix exorbitants? Même avant d'avoir cette thrombophilie qui me condamne aux bas version "tenue de combat", au régime et à d'autres petites choses plus ou moins agréables, je n'ai jamais apprécié les mouvements de foule quels qu'ils soient, ni les endroits bondés et bourrés de je-m'en-foutistes bruyants.

En ce qui me concerne, les vacances riment depuis toujours avec calme, eau, voile, créativité, nature et bien-être. Je dois évidemment quelque peu chambouler mes habitudes, puisque les pieds nus dans le sable à pousser mon catamaran dans l'eau pour aller m'entrainer à virer de bord et à me latter superbement (pour les puristes: dessaler - même en eau douce) est aujourd'hui du domaine du rêve. Idem pour un déplacement en avion pour me rendre à la mer la plus proche, la voiture prenant une bonne journée plus les arrêts marche au moins une fois par heure, ne parlons même pas du train. Il y a des "lumières d'ingéniosité et d'intelligence" qui m'ont dit que je n'avais qu'à prendre le TGV, ah tiens, je n'y avais pas pensé, c'est bête hein.

J'ai donc essayé le fabuleux site TGV-Europe pour voir comment se passerait un Luxembourg-Marseille ou un Luxembourg-Nice... La réponse a été: "Aucun train ne correspond à vos souhaits de voyage. Merci de modifier votre recherche." Après avoir largement pesté sur la qualité du site, j'ai réussi à trouver un train Luxembourg-Marseille, c'est si pratique le train et si rapide aussi, c'est tout à fait en adéquation avec leur site internet... Résultat: départ en fin de journée pour arrivée le matin tôt et seulement 9h46 de voyage!!! Problème mathématique à destination des classes de CE2: assis dans un train les jambes pliées pendant presque 10 heures, combien de temps faut-il à un passager anticoagulé mais extrêmement thrombophile pour avoir les premiers symptômes laissant penser à une thrombose en formation, sachant que s'il passe sa nuit à marcher dans les couloirs, les autres passagers finiront vite par le virer du train. Je sais, je suis cynique, chacun ses petits plaisirs, rire, mais la prochaine fois que quelqu'un me parle de train, je lui fait écrire 1000 fois "j'allume mon cerveau et je me renseigne avec de dire des idioties", je n'habite pas à Paris à deux pas de la gare TGV que diable! Pour information, la Bretagne c'est 9 heures environ...

Bref, je reste sur place.
Inconvénients: pas de gros dépaysement, pas d'eau salée.
Avantages: je suis certaine de bien dormir et de me nourrir correctement, un environnement très agréable, la possibilité de faire de grandes ballades et d'apprendre à mieux connaitre la région, de l'eau tant que j'en veux (la Moselle, des grands lacs), barbecues à gogo sur ma terrasse, pas de frais particuliers.

Pour me tenir compagnie, je récupère ma chienne qui vu mes horaires de travail vit loin de moi et nous allons suivre ensemble un programme sport-études à notre manière. Le matin tôt marche nordique pour faire travailler la pompe et la remuscler, 9 km environ dans le vignoble et la forêt, puis quand le soleil commencera à taper sur le côteau ce sera écriture pour moi (je travaille sur divers projets) et surveillance des lieux pour elle (ben tiens, pour une fois qu'un idiot de chat rentrerait dans le périmètre de sécurité). L'après-midi petits travaux dans le jardin et la maison pour les dernières finitions puis ballade en vélo, moi en pédalant, elle gentiment (du moins je l'espère, elle a tendance à encourager de la voix ceux qui passent en courant ou roulant) dans un sac accroché au guidon (Mademoiselle est un teckel à poils durs de 9 ans, 5 kg, pur muscle). Nous pourrons faire des arrêts le long du fleuve afin qu'elle course les canards et nage un peu. Tout compte fait un planning agréable et qui me laissera le temps de voir des amis et de profiter de mon chez-moi autrement que pour le bus-boulot-bus-dodo habituel. J'en profiterai aussi pour me remettre au piano.

Tout compte fait, je passe d'excellentes vacances, j'espère qu'il en sera de même pour vous!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×